À suivre dans l’actualité

Les agressions sexuelles et la justice

La problématique des agressions sexuelles est secouée par plusieurs événements d’actualité dans les dernières semaines. Une enquête du Globe and Mail publiée en février dernier révélait qu’un grand nombre de plaintes pour agression sexuelle était jugée non-fondée.  Cela a soulevé plusieurs questionnements quant aux pratiques policières d’ici et d’ailleurs au Canada. L’idée d’importer le modèle de révision des dossiers d’agression sexuelle développé à Philadelphie a été mise de l’avant mais ne semble pas avoir été retenue à ce jour.  Pour suivre le fil :

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201704/14/01-5088535-plaintes-pour-agressions-sexuelles-coiteux-demande-des-changements-aux-corps-policiers.php

http://www.rqcalacs.qc.ca/actualites/68-revision-des-dossiers-classes-non-fondes-le-rqcalacs-reagit

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/actualites-judiciaires/201704/13/01-5088129-agressions-sexuelles-la-sq-ne-rouvrira-aucune-enquete.php

http://ici.radio-canada.ca/tele/le-telejournal-22h/2016-2017/segments/reportage/20428/philadelphie-agression-sexuelle-victime-alexandra

 

Projet de loi C-337

Dans un autre ordre d’idées, nous sommes heureuses du projet de loi C 337 présenté par madame Ambrose, chef intérimaire du Parti Conservateur, quant à la formation des juges en matière d’agression sexuelle :

http://lactualite.com/actualites/2017/04/04/agressions-sexuellesambrose-defend-son-projet-de-loi-sur-la-formation-des-juges/

 

L’Arrêt Jordan

L’Arrêt Jordan a fait couler beaucoup d’encre après que quelques hommes, accusés de violence conjugale et d’agression sexuelle aient fait la demande d’un arrêt des procédures pour délais déraisonnables en vue de voir avorter leur procès.  Clairement, l’application de cet arrêt aux causes de violence faite aux femmes envoie un très mauvais message aux femmes :

Les crimes contre les femmes sont sous-dénoncés. Pour la violence sexuelle, on estime que seulement 5 % des agressions sont rapportées à la police. Pour les infractions commises en violence conjugale, le taux de dénonciation varie entre 20 et 30 %. « Des décisions comme celle rendue hier risquent d’amener les femmes à se dire que ça ne vaut pas la peine d’aller à la police, de déballer leur intimité, alors que leur agresseur pourrait s’en tirer sans aucune conséquence », indique Madame Langlais.” (Regroupement des maisons d’hébergement)

http://maisons-femmes.qc.ca/arret-jordan/

 

Pour dénoncer la culture du viol 

Il y a eu une activité le 24 avril qui visait à dénoncer la culture du viol qui prévaut dans l’analyse des dossiers d’agressions sexuelles à l’IVAC :

https://www.facebook.com/events/794242297419683/

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/496831/des-obstacles-a-l-indemnisation-des-victimes-d-agressions-sexuelles

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/496831/des-obstacles-a-l-indemnisation-des-victimes-d-agressions-sexuelles

 

Il y a aussi quelques clips intéressants afin de démystifier cette culture, omniprésente dans notre société :

https://www.facebook.com/gazette.des.femmes/?hc_ref=PAGES_TIMELINE&fref=nf

https://www.facebook.com/itsonus/videos/1854918028083465/

https://jesuisfeministe.com/2017/04/12/petite-recette-de-la-culture-du-viol/

 

Campagne « Je mets mes culottes »

La campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle Je mets mes culottes vise à outiller les filles à contrecarrer les tactiques de recrutement, qui sont souvent dangereusement efficaces. Allez jeter un œil :

https://jemetsmesculottes.com/

Inviter à consulter le Facebook pour suivre toute l’actualité en matière d’agression sexuelle!!

Les commentaires sont fermés.

FERMER
CLOSE