Comme vous avez pu le lire dans un article antérieur, le militantisme ou l’implication des membres au centre est très importante. Plusieurs femmes donnent généreusement, sur une base annuelle, de leur temps à la cause!

Le CALACS a été mis sur pied il y a près de 40 ans maintenant par et pour des femmes de la communauté.  C’est ce qui fait de nous un organisme communautaire, un organisme ancré dans sa communauté. Les premières interventions et activités mises en place par le centre l’ont été, bien souvent, sur une base militante.  Après des années et des tonnes de revendications, le centre bénéficie aujourd’hui et dans les dernières années de subventions plus substantielles lui permettant d’embaucher des travailleuses (pas encore autant que désiré… vu le manque à gagner financier qui persiste…). Ce qui ne veut pas dire que le militantisme n’existe plus et n’a plus sa place… Au contraire… Le militantisme au centre demeure un gage de notre volonté d’être là par et pour les femmes de la communauté et à l’image des femmes qui bénéficient de nos services et des survivantes qui veulent mettre l’épaule à la roue du changement social.

Au centre, les travailleuses sont aussi, à leurs heures, des militantes c’est-à-dire des femmes non-rémunérées s’impliquant dans une cause chère à leur cœur. Pour le centre, cela demeure une valeur importante.  Les travailleuses sont d’abord et avant tout des femmes, des femmes qui évoluent dans une société sexiste qui banalise encore trop souvent la violence sexuelle faite aux femmes, des femmes qui trouvent que cela est inacceptable et qui désirent des changements pour le mieux-être des femmes !

Si la cause vous tient à cœur et que vous désirez vous impliquer, n’hésitez pas à me contacter.

Chantal

 

Les commentaires sont fermés.

FERMER
CLOSE