La défense des droits

Elle vise principalement à informer les femmes de leurs droits, à les supporter activement dans l’exercice de les faire valoir, et ce, tant au niveau individuel que collectif. La défense de droits inclut également le fait de dénoncer publiquement et politiquement le traitement socio-judiciaire réservé aux femmes agressées sexuellement et de réclamer des changements.

Le changement social

Nous faisons encore le constat des inégalités et des injustices faites aux femmes.  La structure sociale et patriarcale de notre société et de ses institutions doit changer parce qu’en tant que telles elles maintiennent les femmes dans un rôle et une position de second ordre, banalisent et permettent la violence faite aux femmes et gardent les femmes dans un état de vulnérabilité. Le changement social passe inévitablement par la transmission de nos valeurs, de nos principes et de notre analyse féministe des agressions à caractère sexuel.

L’accessibilité

Elle se traduit par le souci constant que le centre soit accessible d’un point de vue géographique, culturel, structurel et de l’expérience de vie de la personne.

L’équité

Le centre est soucieux de l’équité d’abord entre les femmes elles-mêmes. En second lieu, il est attentif à assurer l’équité entre les activités et les services offerts dans les divers « secteurs » de notre territoire et entre les quatre (4) volets de travail : aide, prévention-sensibilisation, lutte et administration.

L’égalité

On la situe comme la trame de fond de nos luttes pour l’égalité des droits des femmes avec les hommes, laquelle visait à faire en sorte que les femmes soient acceptées comme des citoyennes à part entière et vues comme des membres égaux capables de s’émanciper économiquement, culturellement, légalement, politiquement et socialement. L’égalité se situe aussi entre les femmes elles-mêmes signifiant ainsi que leurs droits respectifs, leurs responsabilités ainsi que les possibilités qui leurs sont offertes ne dépendent pas du fait qu’elles soient nées, par exemple, d’une couleur ou d’une autre, avec un handicap ou pas, etc.

La démocratie

Elle représente une valeur fondamentale du CALACS, lequel a été mis sur pied « par et pour les femmes ». Elle est centrale au fonctionnement de notre organisme qui repose sur le partage du pouvoir entre les instances, les travailleuses et plus largement, les personnes qui le fréquentent.

L’intégrité

Le centre désire être cohérent et conforme à ses valeurs tant en pratique qu’en théorie. Les valeurs qui sont prônées sont présentes tant en intervention donc auprès des femmes agressées sexuellement, qu’en prévention-sensibilisation, que dans les représentations qu’au niveau du fonctionnement et de la gestion de l’organisme.

La solidarité

Pour nous, elle est synonyme d’entraide et de complicité entre toutes les femmes qui fréquentent l’organisme, peu importe leur statut.

Elle se traduit également dans les collaborations et les actions menées avec et pour les autres groupes de femmes et les autres groupes communautaires, par exemple, sur des dossiers liés à la condition féminine ou encore à la reconnaissance et à l’autonomie des groupes communautaires.

La transparence et l’honnêteté

Il est important pour les membres de la Collective, les travailleuses et les stagiaires d’être transparentes et honnêtes tant dans l’information qu’elles détiennent et qu’elles partagent aux autres que dans l’ensemble de leurs faits et gestes.

Le respect

Elle repose sur l’importance de considérer les valeurs et la philosophie du CALACS dans l’ensemble de ses pratiques, avec le souci de ne pas leur porter atteinte.

Le respect doit également être au coeur des relations entre toutes les femmes qui travaillent et gravitent au sein du CALACS. En ce sens, les relations interpersonnelles et professionnelles doivent être exemptes de toutes formes de violence et de harcèlement.

FERMER
CLOSE