Suite à l’inceste, je refusais qu’une personne étrangère me touche. Je n’avais aucune confiance en moi et aux autres. J’avais la plus grande facilité à ruiner mes relations avec autrui. Je ressentais une rage contre le fait d’être vivante et d’avoir toujours mal après si longtemps.

Suite au groupe du CALACS et de ses merveilleuses intervenantes, grâce à leurs outils, leurs conseils, leur écoute ainsi qu’à l’énorme respect reçu de leur part pendant mon cheminement avec elles, j’ai maintenant confiance en la vie et en moi, à mon pouvoir de guérison et au bonheur qui maintenant m’ouvre les bras.

Merci au CALACS !

Caroll

Les commentaires sont fermés.

FERMER
CLOSE