Informations pour la préparation de votre témoignage

Pour bien préparer votre témoignage

  • Prévoyez une journée d’absence et faites garder les enfants.
  • Tenez compte de l’influence que peut avoir votre apparence: portez des vêtements propres et confortables, évitez les jeans.
  • Bien que vous soyez convoqué pour 9 h 30, vous serez probablement appelé à témoigner un peu plus tard au cours de la journée puisqu’il y a plusieurs causes dans une même salle de Cour.
  • Avant votre témoignage, vous allez rencontrer le policier-enquêteur. Celui-ci vous fera relire votre déclaration solennelle, celle que vous avez faite au moment de l’événement. En fait, votre déclaration est un aide-mémoire.
  • Votre témoignage portera sur les faits qui sont décrits dans votre déclaration et vous ne pourrez pas la lire devant le juge, seulement vous y référer pour une précision.
  • Levez-vous lorsque le juge entre et sort de la Cour.
  • Il est tout à fait normal d’être nerveux avant d’aller témoigner.
  • Prenez le temps de bien respirer.
  • Si le greffier vous demande votre adresse, vous pouvez demander à ce qu’elle reste confidentielle.
  • Informez le tribunal ou le policier-enquêteur si vous changez d’adresse ou si vous avez besoin d’un interprète.
  • Votre témoignage portera sur les faits : description de l’événement, lieu, date, personnes présentes, etc. Il importe de dire la vérité.
  • Il est souhaitable que vous informiez le procureur de la Couronne (si nécessaire) de tout ce qui s’est passé et de tout élément nouveau pour qu’il puisse connaître l’ensemble des éléments reliés à l’événement.
  • Le procureur de la Couronne sera le premier à vous interroger, ensuite ce sera l’avocat de la défense. Attendez-vous à ce que ce dernier teste votre crédibilité. Il fait son travail, sachez qu’il ne vous en veut pas personnellement.
  • Il est important de bien écouter les questions et de ne répondre qu’à la question posée. Lorsque vous répondez, vous devez vous adresser au juge par de courtes réponses. Vous devez répondre clairement et en donnant toutes les explications nécessaires.
  • Répondez d’une voix assez forte pour être entendu et attendez la fin des questions avant d’y répondre.
  • Si vous avez oublié certains détails, il est important de ne pas inventer de réponses. Répondez plutôt : « je ne me souviens pas ou je ne suis pas certain-e ».
  • Si vous n’avez pas compris la question, n’hésitez pas à demander au procureur ou à l’avocat de la défense de répéter la question autant de fois que vous le désirez.
  • Il est important de savoir que le juge a un rôle impartial, c’est-à-dire qu’il n’a aucun parti pris, tout en demeurant humain.
  • Vous devez être debout lors de votre témoignage, mais vous pouvez demander au juge de vous asseoir au besoin.
  • Avant de quitter le Palais de justice, présentez-vous au comptoir d’indemnisation du Palais de justice avec votre assignation pour obtenir l’indemnité à laquelle vous avez droit.
FERMER
CLOSE