Encore une fois cette année, une journée bien importante approche à grands pas!

Bien sûr, il s’agit de la journée de la femme ! Connaissez-vous d’où vient la journée internationale de la femme soit le 8 mars?

Avant la Première Guerre mondiale, les femmes étaient traitées comme inférieures à l’homme. À cette époque, les femmes étaient perçues comme si elles ne pouvaient pas penser par elles-mêmes, ce qui donnait le droit aux hommes de décider à leur place et du même coup, ne leur donnait aucun droit de vote. Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté, la main d’œuvre a chuté et les entreprises ont tranquillement commencé à engager des femmes pour combler les postes vacants. Ces femmes qui ont rapidement joint le marché du travail ont été la cible d’une grande discrimination quant à leur sexe et ceci était visible par les commentaires sexistes, par leurs droits diminués comparativement à celui des hommes,  mais aussi par les pauvres conditions de travail auxquelles elles faisaient face. De ce fait, plusieurs femmes outrées par ce mouvement de pensées et d’actions sexistes ont décidé de se rassembler afin de créer des organisations qui militent pour le droit de la femme, dont les Suffragettes. En Angleterre et en France était déjà né ce groupe de femmes qui ont eu une grande influence à plusieurs endroits dans le monde tel que le Québec. En fait, la date du 8 mars a été officialisée en 1977 aux États-Unis. Cette journée souligne le droit de la femme et toutes les luttes et les revendications qui ont été faites durant de nombreuses années. Voilà pourquoi il est important de souligner cette journée et de se rappeler que notre lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes n’est malheureusement pas encore gagnée, mais nous devons continuer d’y croire et ne pas abandonner notre combat !

Nombreuses sont les femmes importantes qui ont empreint l’histoire du Québec par leur militantisme, implication et dévouement pour les conditions et les droits de la femme. Une des femmes politiques qui a travaillé de manière ardue pour le droit des femmes s’agit de Thérèse Forget Casgrain. Née à Montréal, elle a consacré toute sa vie à travailler dans un milieu d’hommes en participation à des activités politiques, sociales et syndicales dans le but de faire avancer les droits des femmes.

Audrey

Les commentaires sont fermés.

FERMER
CLOSE